podcasts.tips

podcasts.tips

Les astuces de podcasteurs

podCloud

podcasts.tips le podcast podCloud qui donne toutes les petites astuces pour mieux faire du podcast. En moins de 2 minutes, un conseil sur un aspect de la création de contenu audio sur internet. Un épisode par semaine tous les mercredi pour apprendre à mieux faire du podcast

Soutenir ce podcast Soutenir ce podcast
En cours de lecture

Montage

Bonjour et bienvenue dans podcast.tips, le podcast podCloud qui donne toutes les petites astuces pour mieux faire du podcast

Aujourd’hui on va parler montage. Ce mot peut faire peur aux neophytes mais en réalité on peut le décomposer en 3 étapes plus simple à appréhender : le derush, l’édition et le mastering

La première étape est le derushage, anglicisme pouvant se traduire par élagage. C’est le moment où la piste brute de voix sera amputée des moments d’hésitation, des heuuuu, les prises ratées. Le but ici n’est pas d’avoir une version finale mais simplement de ne garder que ce qui est souhaité dans le fichier final sans s’encombrer de parties inutiles. On dégrossit, tout simplement.

L’édition est la partie la plus longue du montage. C’est celle où l’on va ajouter le générique et les jingles, c’est aussi le moment où les silences seront raccourcis et parfois, plus rarement, allongés.
C’est le moment où l’on donne ou l’on redonne le rythme à la partie voix de l’émission, son tempo. Le but est d’avoir l’ensemble des éléments qui forment l’émission finale.

La dernière étape c’est le mastering ou l’équilibrage c’est le moment où l’on ajuste les derniers réglages, où l’on applique des filtres sur les pistes et que l’on équilibre les niveaux entre les voix et les jingles.

Vous pouvez tout à fait faire aussi du tourné-monté. C’est une technique qui demande un peu d’entraînement et de connaissances et qui consiste à enregistrer l’émission d’un seul trait, à déclencher les jingles pendant l’enregistrement et à rendre public l’enregistrement tel quel.
Cela requiert de quoi intégrer les jingles directement dans l’émission au moment de l’enregistrement, avec une table de mixage et/ou des logiciels et surtout cela demande une bonne confiance en soi.

Dans tous les cas, vous seul décidez de ce que vous ferez lors du montage: juste du derush, un peu ou beaucoup d’édition, peu ou pas de mastering ou carrément du tourné-monté.
Cela influe sur la qualité finale mais y passer 10x de temps ne rendra pas forcément l’émission 10x meilleure alors ne vous prenez pas trop la tête non plus au risque ne vous dégoûter à la longue.

Vous y voyez un peu plus clair sur l’étape du montage, ce que je vous propose, c’est de découvrir un filtre essentiel et facile à appliquer pour rendre l’écoute de vos émissions plus agréable pour vos auditeurs, et c’est ce que nous verrons ensemble la semaine prochaine !

En cours de lecture

Ajouter de la musique

Bonjour et bienvenue dans podcasts.tips, le podcast podCloud qui donne toutes les petites astuces pour mieux faire du podcast

Vous souhaitez habiller votre podcast avec un générique, des virgules voire des interludes musicaux tout en restant dans la légalité ?
Le plus simple est de prendre des musiques libres de droit ou en licence creative commons.

La licence creative commons est une famille de licences qui offre la possibilité d’utiliser le morceau sous certaines conditions :
Il faudra souvent au minimum citer l’auteur de la musique mais il y a des conditions qui peuvent faire en sorte que vous ne pourrez pas utiliser le morceau
Les usages commerciaux peuvent être interdits par exemple ou encore la modification peut vous être interdite voir même cela peut vous forcer à partager votre émission dans les mêmes conditions de licence

Certaines sont même sous licence creative commons zéro, ce qui veut dire que vous êtes libres d’en faire ce que bon vous semble.
L’auteur est libre de choisir sous quelle condition il met à disposition sa musique

En bref, renseignez-vous sur la compatibilité entre la licence du morceau qui vous intéresse et l’usage que vous allez en faire

Heureusement les pictogrammes sont standards et mis en évidence sur les plateformes dédiées pour être prévenu avant même de le télécharger.

Parlons des plateformes justement : je vais en recommander 3

Tout d’abord freesound.org, site sur lequel vous pourrez trouver surtout des sons bruts, idéal pour des transitions, des bruitages, des boucles musicales. On y trouve quelques morceaux entiers mais ce n’est pas la majorité du catalogue

Ensuite il y a Jamendo, site de mise en relation entre artistes et auditeurs qui dispose d’un catalogue immense. Attention au fait qu’ils essaieront de vous faire payer une licence pour les utilisations mais en réalité vous pouvez aller sur le catalogue et vous servir, tant que vous respectez les pictogrammes, vous serez tranquilles.

Enfin, il y a la bibliothèque de sons gratuits mise à disposition par YouTube https://www.youtube.com/audiolibrary

Si vous avez un peu de budget pour payer quelqu’un pour le faire ou des connaissances pour le faire vous-même, le mieux reste quand même d’avoir un morceau original rien qu’à vous comme générique. Vous serez ainsi certain d’être libre de son usage.

Maintenant que vous avez la voix et les musiques, nous nous retrouverons la semaine prochaine pour parler du montage !

Pour aller plus loin : https://aide.podcloud.fr/question/musique-libre-de-droits-pour-mon-podcast/

En cours de lecture

Fréquence de publication

Bonjour et bienvenue dans podcast.tips, le podcast podCloud qui donne toutes les petites astuces pour mieux faire du podcast

Quand il s’agit de fréquence de publication, sachez tout d’abord que trop peu est toujours mieux que trop. Mieux vaut laisser l’auditeur sur sa faim que de le gaver de productions.

Rappelez-vous que vous n’êtes pas le seul podcast que vos auditeurs vont écouter ! Laissez-leur le temps non seulement d’écouter complètement votre contenu mais aussi d’en écouter d’autres.

La valeur de votre podcast baisse aux yeux de l’auditeur s’il a beaucoup d’épisodes en attente de lecture dans son application de podcast. Pire, il pourrait se désabonner, par dépit de ne pouvoir “tenir le rythme”

Donnez à vos auditeurs la possibilité d’attendre avec impatience l’épisode prochain, donnez-lui de la valeur en le rendant plus rare. Cela aura l’avantage de vous permettre de passer plus de temps sur la production et la post-production, augmentant ainsi la qualité globale de votre podcast.

La fréquence est au final assez liée aussi à la durée du podcast : un podcast de 4h, tous les jours c’est intenable, bien évidemment.

Voici une petite grille de durée maximum conseillée, pour chacune des fréquences classiques Quotidien : 15 minutes / Hebdomadaire : 45 min / Bi-mensuelle : 1h /Mensuelle : 2h…
En suivant cette grille, vous devriez éviter de saturer vos auditeurs.

C’est frustrant pour vous de moins produire ? Utilisez ce temps pour mieux produire !
Prenez le temps de mieux préparer vos émissions, remplissez correctement la description de vos épisodes, chapitrez votre émission, syndiquez le contenu… les activités ne manquent pas.
Sinon, au pire, faites une deuxième émission !

Vous avez démarré avec un rythme de publication trop rapide et vous sentez que vous avez du mal à produire aussi vite qu’au début ? Changez la fréquence de l’émission.

Les abonnés seront de toute façon prévenus lorsque vous posterez un nouvel épisode, c’est le principe du podcast alors jouez-en et au final adaptez la fréquence aussi à votre envie !

On se retrouve la semaine prochaine pour attaquer la première étape de la post-production : la musique !

En cours de lecture

Introspection

Bonjour et bienvenue dans podcast.tips, le podcast podCloud qui donne toutes les petites astuces pour mieux faire du podcast

Avant de passer à la suite, nous allons faire une pause pour réfléchir à ce qui fait la fibre de votre podcast en l’analysant
Que votre podcast soit récent ou au contraire ancien, c’est toujours le bon moment pour vérifier si votre contenu est adapté à ce qui l’entoure… dont vous-même !

Voici les 5 questions à se poser :
Pourquoi faites-vous du podcast à la base ?
Quel était le but initial qui vous a poussé à vous lancer ?
A quel public se destinent vos productions ? (âge, genre…)
Quel est l'unicité de votre production ? (ce qui la distingue)
Quel est l’évolution souhaitée ?

Notez ces réponses quelque part et comparez régulièrement les réponses à ce que vous produisez.
Il se peut que les réponses changent au fil du temps, ce n’est pas problématique, mais si les réponses divergent trop de ce que vous produisez, essayez de corriger le tir au prochain épisode

La deuxième analyse à faire régulièrement c’est celle du triptyque slogan/description/pochette

Quel est le but de votre podcast ? En quelques mots vous devriez pouvoir résumer ce qu’apporte votre podcast par son existence. Maintenant regardez votre slogan : est-ce qu’il exprime correctement la raison d’être de votre émission ? Si non, modifiez-le.

Qu’est-ce qui le rend unique ? En un petit paragraphe, exprimez ce qui fait que le podcast vaut d’être écouté, ce que les auditeurs vont obtenir à l’écoute de votre émission. Lisez votre description : est-ce qu’elle réunit tous ces éléments ? Si non, retravaillez-la à la lumière de cette nouvelle prose.

Enfin, demandez à quelqu’un d’extérieur de regarder votre pochette et de vous donner des mots qui lui viennent : les idées et mot-clefs qui viennent sont-ils en accord avec la ligne éditoriale et l’ambiance générale ? Si non, il est peut-être important de la retravailler pour mettre en avant ce qui marche et supprimer ce qui parasite la lecture.
Maintenant que vous savez pourquoi et pourquoi faire, vous saurez bien mieux défendre votre podcast et vous communiquerez plus efficacement sur les réseaux sociaux.

Alors pensez à refaire cette psychanalyse podcastique aussi souvent que cela vous paraît utile et à prendre les mesure nécessaires sans tarder !

La semaine prochaine, nous aborderons le sujet de la fréquence de publication pour ne pas noyer votre auditeur alors que vous débordez de créativité !

En cours de lecture

Réussir sa conclusion

Bonjour et bienvenue dans podcast.tips, le podcast podCloud qui donne toutes les petites astuces pour mieux faire du podcast

Vous êtes arrivés à faire rester vos auditeurs jusqu’à la fin, félicitations, il s’agit maintenant de les laisser repartir avec la satisfaction d’une écoute agréable, l’envie de revenir et leur “vendre” du contenu supplémentaire le cas échéant.

Rappelez-vous qu’il ne reste à ce moment-là que des gens convaincus par votre contenu, profitez-en pour vous adresser à eux !

C’est le bon moment pour faire de la cross-promotion et annoncer que l’un des membres de l’équipe a lancé une autre émission ou vient de sortir un nouvel épisode d’une autre production.
Pensez à rappeler, le cas échéant, où retrouver votre invité sur les réseaux sociaux, comment accéder à ses productions s’il y en a, comment le joindre s’ils ont des questions à lui adresser.

C’est aussi le moment des remerciements
Cela peut paraître la base de la politesse mais peu le font : remerciez vos auditeurs de vous avoir accordé leur attention pour l’intégralité de l’émission.
Pensez aussi à remercier ceux qui vous ont laissé des commentaires concernant les épisodes précédents. Profitez-en pour leur répondre, au besoin.
Pensez aussi à remercier vos invités et les membres de l’équipe qui ont participé à cette émission.

Donnez rendez-vous à vos auditeurs : Si vous avez déjà la date et le sujet du prochain épisode, communiquez-le !

Rappelez systématiquement où vos auditeurs peuvent vous joindre s’ils ont des questions ou des remarques

C’est la dernière “image de marque” qui va rester en tête de vos auditeurs, alors avant tout, faites-en quelque chose de reconnaissable, qui soit pleinement votre.

Ici pas de recette miracle, cela dépend de votre créativité, de vos envies de vos émissions.

Une autre solution pour terminer est d’annoncer que la fin est imminente en ayant un générique assez long mais qui commence par être en fond de la discussion et dont le volume monte à la fin pour conclure l’émission.

Préférez en général terminer par un générique ou une forme de jingle, cela ferme correctement l’émission et permet à ceux qui enchaînent les émissions dans leur lecteur de savoir qu’ils vont passer à l’émission d’après dans leur playlist.
Il est temps de conclure cet épisode, justement, on se retrouve la semaine prochaine pour une séance d’introspection !